S'identifier - S'inscrire - Contact

Logiciels de compta Ciel

Ciel n'est plus à présenter : marque la plus conseillée par les experts-comptables, ces logiciels de comptabilité sont simples et efficaces.


Logiciels de compta Mac

Le Mac dispose de bons logiciels de comptabilité, et ce type d'ordinateur est bien plus fiable qu'un PC !

  • MacGestion : Tests des logiciels de compta et de gestion pour Mac
    Derniers tests :


Logiciels de compta EBP

EBP est reconnu depuis longtemps en France pour l'ergonomie de ses logiciels de comptabilité. Des logiciels à prendre en compte !


Logiciels de gestion

Un logiciel de compta, c'est bien ! Mais accompagné d'un logiciel de facturation ou de gestion, c'est mieux !


Test d'EBP Etats Financiers PRO et EXPERT

0 commentaires Lu 17046 fois Version imprimable

Note : 3/5 (596 notes)

Etats Financiers PRO est le logiciel de création de liasse fiscale d'EBP. Avec ce logiciel, vous pouvez automatiquement récupérer les données de votre logiciel de comptabilité (via la balance) et imprimer la totalité de la liasse fiscale agréée par l'Administration fiscale !

Vous pouvez aussi envoyer la liasse à l'Administration par internet via EDI. Si vous n'avez pas de logiciel de comptabilité, vous pouvez aussi remplir la liasse à l'écran. Elle apparaîtra à l'écran telle qu'elle sera imprimée !

Tout cela est habituel dans les logiciels de liasse fiscale. Nous allons voir maintenant en détails les qualités et les défauts de ce logiciel. En fin d'article, vous trouverez notre conclusion et la note globale que nous avons attribuée à ce logiciel.

Formulaire fiscal du compte de résultat

A qui est destiné ce logiciel ?


- Aux entrepreneurs qui ont très consciencieusement fait leur comptabilité, avec un logiciel de compta, un tableur, ou ....du papier !, et qui sont à peu près sûrs d'eux.

- Aux comptables travaillant dans les entreprises

- Aux experts-comptables

Quelles sont les versions disponibles ?

EBP Etats Financiers PRO 2009Deux versions sont proposées par EBP :

- Une version "PRO", complète, qui peut même gérer un nombre de dossiers illimité (vous pouvez donc faire la liasse fiscale de plusieurs entreprises et sociétés).

- Une version "EXPERT", qui permet d'imprimer également une plaquette de présentation des comptes de l'entreprise. Cette version, principalement destinée aux experts-comptables, permet de compléter la liasse avec une plaquette complète et personnalisable, incluant des rations, graphiques, annexes, etc.

Malheureusement, il n'y a pas de version "Pratic" ou "Classic", qui serait monodossier et proposée à un prix abordable !

Il est à noter qu'une nouvelle version, "EBP Etats Financiers Open-Line", devrait sortir d'un jour à l'autre.

Ce logiciel est agréé pour quelle année fiscale ?

La version 2009 contient les formulaires fiscaux agréés par l'Administration pour l'année fiscale se clôturant entre le 31 décembre 2008 et le 30 novembre 2009.

Cette version est donc valable pour toutes les entreprises clôturant leur exercice fiscal 2008 au 31 décembre 2008, mais également toutes les entreprises clôturant leur exercice fiscal 2008-2009 avant le 30 novembre 2009.

Quel type d'entreprise le logiciel peut-il gérer ?

- Les entreprises au régime BNC (bénéfices non commerciaux : professions libérales), avec le formulaire 2035
- Les entreprises au régime BIC (bénéfices industriels et commerciaux) réel ou simplifié : formulaires 2050 et 2033

Le logiciel peut aussi imprimer le relevé des frais généraux. Par contre, il ne peut pas imprimer les formulaires fiscaux des SCI, des entreprises relevant du régime agricole (BA), et des groupes de sociétés (intégration fiscale). Pour ces derniers, il est prévu que la version "Open-Line" puisse les gérer, c'est à vérifier...
 

Doit-on obligatoirement travailler avec EBP Compta pour utiliser ce logiciel ?

Non, EBP Etats Financiers peut récupérer la balance de quasiment n'importe quel logiciel de comptabilité, bien que le module d'importation aurait pu être mieux réalisé, nous en reparlerons...

EBP Compta PRO

Il est aussi possible de saisir directement la balance ou la liasse fiscale à l'écran si vous avez fait votre compta sur un tableur ou sur papier. Il n'y a donc pas besoin de logiciel de comptabilité, même si bien sûr c'est préférable, car plus pratique.

Comment importer la balance d'un logiciel de comptabilité EBP ?

Et bien là, il faut reconnaître que nous avons été surpris, car il n'y a pas vraiment de procédure automatique de communication entre un logiciel de compta EBP et EBP Etats Financiers ! Un comble !

Bien sûr, c'est plus simple qu'avec un logiciel d'une autre marque, mais franchement, la procédure aurait pu être bien plus simple, nous sommes quand même en 2009 !

Il faudra donc lancer votre logiciel de comptabilité EBP, ouvrir l'exercice précédent (N-1), exporter la balance, ouvrir l'exercice à clôturer (N), exporter la balance en faisant bien attention de ne pas écraser la précédente.

Importation d'une balance EBP

Il faudra ensuite lancer EBP Etats Financiers, et exécuter là aussi les deux importations de balances. Entre les deux importations de balances, il faudra lancer une fonction de nouvel exercice.

Franchement, tout cela n'est pas compliqué, mais inutilement fastidieux ! Je ne comprends pas que l'on puisse encore faire ce genre de choses à notre époque.

Et si vous vous êtes trompé ou que vous voulez mettre à jour la balance, il faudra tout recommencer ! Sauf qu'avant, il faudra aussi purger (mettre à zéro) les deux balances (N et N-1)...

Dernière bizarrerie, le logiciel ne sait pas importer les données d'EBP Immobilisations ! Cela aurait pourtant été pratique...

Comment importer la balance d'un logiciel de comptabilité d'une autre marque (Ciel, Sage, ApiSoft, etc.) ?

C'est bien sûr un peu plus compliqué qu'avec un logiciel de la même marque, bien que l'éditeur aurait pu là aussi simplifier la procédure !

Après avoir exporté la balance de votre logiciel de comptabilité (au format texte universel), il faut donc l'importer dans EBP Etats Financiers.

Importation d'une balance texte

Pour cela, cliquez sur la fonction "Importer balance texte". De manière classique, un module d'importation "universel" se présente alors. Vous pourrez sélectionner votre fichier de balance, indiquer le séparateur de champ, indiquer si c'est un fichier DOS ou Windows, etc.

Il faudra surtout associer les colonnes de la balance aux champs du logiciel (débit, crédit, etc.).

Points positifs : une fois le réglage effectué, il pourra être enregistré, de sorte qu'à la prochaine importation de balance du même logiciel, le réglage ne soit pas à refaire.

Le logiciel est aussi capable de se connecter directement à un logiciel de compta via ODBC. Soyons francs, cette solution séduisante sera très rarement utilisée, mais elle peut intéresser certains experts-comptables ou sociétés.

Importation de la balance d'un autre logiciel de compta

Mais il y aussi plusieurs points négatifs...

Déjà, les balances des logiciels de compta sont souvent réalisées sur le même principe. Il n'y a que quelques variantes : uniquement les colonnes N, ou les colonnes N et N-1, etc.

Donc, comment se fait-il là aussi, en 2009, que le logiciel ne soit pas capable de reconnaître automatiquement une balance ? Et de proposer là aussi automatiquement, par défaut, une association colonnes/champs ? Le logiciel Cogilog Liasses le fait par exemple très bien.

Au pire, EBP aurait pu proposer des formats d'import de balance de type Ciel, Sage, Cegid, etc.

Autre défaut, le logiciel sait reconnaître le format DOS, mais pas le format MACINTOSH, ce qui pourrait pourtant être utile aux experts-comptables. S'ils ont en effet quelques clients qui travaillent sur Mac (plateforme qui recommence à avoir le vent en poupe chez les professions libérales et certains types de petites entreprises), il faudra qu'ils indiquent à leurs clients d'exporter la balance au format DOS/Windows, ce qui est une contrainte de plus.

Si vous modifiez votre compta, il faudra là aussi recommencer toute l'opération, en purgeant auparavant les balances. Mais ce n'est pas tout ! Il faudra aussi lancer la fonction "Effacer les lignes nulles", sinon, lors de l'importation, le logiciel verra que les comptes existent déjà, donc il n'importera rien ! C'est quand même dommage que le logiciel ne puisse pas faire la relation entre les comptes à importer et les comptes existants, afin de mettre à jour les montants...

Comme pour un logiciel de compta de la même marque, il n'y a rien de prévu pour directement récupérer les écritures d'un logiciel de gestion d'Immobilisations.

Enfin, à part le contrôle d'équilibre, il n'y a pas de contrôle de cohérence lors de l'importation de la balance. Si votre balance contient des lignes de totaux (par exemple, total de la classe 1), le logiciel les importera sans rechigner !

Il n'y a pas non plus de contrôle simple sur les soldes de compte. Par exemple, le logiciel acceptera d'importer un compte de caisse créditeur ou un compte 120 non soldé !

Visualisation et modification de la balance

Une fois la balance importée, vous pouvez la visualiser et même la modifier. Elle apparaît à l'écran dans un tableau simple, un peu comme dans un tableur.

Balance et plan comptable

Cliquez sur les images
pour les agrandir

Il est dommage que le logiciel ne sépare pas visuellement (couleurs, etc.) les groupes de comptes, afin que la balance soit plus lisible. C'est étonnant, parce que le plan comptable est visualisable dans une autre fenêtre, lui clairement hiérarchisé.

Vous pouvez vous déplacer facilement dans le tableau, et les soldes/totaux sont indiqués en bas de tableau.

Pour ajouter manuellement une ligne de compte, utilisez la touche "Inser" (EBP est un des derniers éditeurs à utiliser encore cette touche ! Espérons qu'elle ne disparaisse pas des futurs claviers, elle n'existe même pas sur Mac !) ; pour modifier un compte ou un montant, saisissez-le directement, c'est simple et efficace, et les totaux/soldes sont bien sûr automatiquement mis à jour.

Vous pouvez aussi supprimer une ligne de compte en appuyant sur la touche "Suppr" du clavier.

Dans les propriétés du tableau, vous pourrez définir l'ordre des colonnes, leur présence ou non, etc.

EBP a eu la bonne idée d'y inclure aussi des filtres, ce qui fait que l'on peut, pour contrôle par exemple, demander à n'afficher que les comptes créditeurs ou débiteurs, que les comptes de charge, etc.

Propriétés de la balance

Cliquez sur les images
pour les agrandir

Concernant l'ordre des colonnes, c'est dommage par contre que l'on doive passer par les propriétés et que l'on ne puisse pas tout simplement les glisser-déposer, comme dans tout bon logiciel moderne.

Idem pour l'édition (impression) de la balance, il est dommage qu'elle ne reprenne pas automatiquement les changements de propriétés de la balance. Autant il est normal dans ce type de logiciel de ne pas disposer d'un éditeur d'états, autant une fonction simple et automatique reprenant les modifications d'affichage (présence et ordre des colonnes, filtres, etc.) pour l'impression aurait été vraiment bienvenue ! Là, l'édition de la balance est figée.

EBP Etats Financiers intègre une fonctionnalité aussi simple que pratique : "l'utilisation des comptes". Il s'agit d'un tableau qui liste les anomalies possibles entre la balance et la liasse fiscale.

Utilisation des comptes

Cliquez sur les images
pour les agrandir

Par exemple, ce tableau liste les comptes affichés dans la balance, mais non utilisés dans les rubriques de la liasse fiscale. C'est vraiment une bonne idée d'avoir fait ce tableau !

Par contre, le logiciel ne permet pas de saisir directement des O.D., ce qui est pourtant souvent présent dans ce type de logiciel, et pratique lorsqu'un expert-comptable importe des balances de clients par exemple !

Cela dit, je ne suis pas sûr que ce type de fonctionnalité soit compatible avec les directives de la D.G.I., s'il n'y a pas de report automatique dans le logiciel de compta, si bien sûr l'année n'a pas été clôturée et la liasse fiscale pas encore validée... Nous en reparlerons.

Génération automatique de la liasse fiscale


Une fois la balance importée ou saisie, vous pouvez donc demander au logiciel de générer automatiquement la liasse fiscale.

En effet, ce n'est pas automatique, et une fonction doit être cliquée.

A partir de là, tous les formulaires fiscaux sont calculés automatiquement. Vous pouvez afficher chaque formulaire de la liasse à partir du menu "Liasse/saisie".

Formulaires fiscaux de la liasse

Cliquez sur les images
pour les agrandir

EBP Etats Financiers n'intègre pas, à proprement dit, un document de liasse multipage, mais c'est tout comme, puisque les formulaires présents dans le menu liasse correspondent uniquement à votre régime fiscal sélectionné à la création (ou par la suite) du dossier.

Dans ce menu, vous ne retrouverez donc pas par exemple des formulaires fiscaux d'impôt sur les sociétés si votre entreprise est soumise à l'impôt sur le revenu !

Affichez le premier formulaire, et déplacez-vous ensuite dans la liasse grâce aux boutons "précédent" et "suivant".

L'affichage est très rapide et pratique.

Visualisation et modification de la liasse fiscale


Les montants calculés automatiquement à partir de la balance sont affichés en gras dans les formulaires fiscaux.

Les montants calculés automatiquement dans la liasse à partir d'autres rubriques de la liasse sont affichés en caractères classiques. Ils ne sont pas modifiables.

Cette différenciation d'affichage est bienvenue.

Les montants automatiquement calculés à partir de la balance (ceux affichés en gras) sont modifiables par défaut (dommage que ce soit par défaut, c'est quand même un peu dangereux...).

Compte de résultat avec montant modifié

S'ils sont modifiés, ils apparaissent alors en rouge.

EBP Etats financiers intègre deux bonnes fonctionnalités qui permettent à la fois de voir les comptes comptables utilisés par chaque rubrique (case) du formulaire, et de voir également la formule de calcul utilisée par la rubrique.

Les formules peuvent être modifiées, si c'est autorisé dans les préférences (heureusement, ce n'est pas le cas par défaut).

De plus, il est possible d'afficher, en surimpression, les noms des rubriques sur les formulaires, c'est très pratique pour certaines rubriques.

Le contrôle de cohérence

Le contrôle de cohérence est une fonctionnalité importante dans un logiciel de liasse fiscale. Il permet de vérifier automatiquement que les montants de la liasse semblent cohérents, et que les rubriques semblent correctement remplies.

Le contrôle de cohérence d'EBP Etats Financiers est simple, voire trop simple. En dehors des simples contrôles des comptes qui doivent être débiteurs ou créditeurs, il n'y a qu'une cinquantaine de cellules de la liasse qui sont vraiment contrôlées, alors qu'un logiciel comme Cogilog Liasse effectue deux à trois fois plus de contrôles !

Contrôle de cohérences

Une fois lancé, le contrôle affiche un tableau avec plusieurs colonnes : le numéro de formulaire concerné, la formule de calcul effectuée (par exemple, le total des cases AA+CB doit être égal à la soustraction des cases DA et DAO), les totaux du calcul théorique et de celui affiché, et si nécessaire, la différence entre ces deux montants.

C'est cette différence, si elle est affichée, qui indiquera qu'il y a une erreur, une incohérence dans la liasse.

Ce qui est dommage, c'est que le tableau de contrôle de cohérence est fait pour être imprimé, ce n'est pas un tableau interactif. On aurait aimé par exemple qu'en double-cliquant sur une ligne, le formulaire fiscal concerné s'affiche automatiquement, et que la cellule concernée soit là aussi automatiquement mise en évidence, pour qu'on ait plus qu'à vérifier ou modifier.

Autre problème, surtout pour les experts-comptables : Il n'est pas possible de définir soit même ses propres contrôles de cohérence. Déjà que ces derniers sont un peu légers dans ce logiciel, c'est vraiment regrettable qu'un expert-comptable ne puisse pas ajouter des contrôles de cohérence supplémentaires, en fonction de son expérience et de la typologie de ses clients.

L'impression de la liasse fiscale


EBP Etats Financiers permet d'imprimer la totalité de la liasse ou les formulaires individuels. Les formulaires générés par le logiciel d'EBP sont agréés par l'Administration fiscale, ils seront donc acceptés sans problèmes par l'Administration.

Impression de la liasse fiscale

En théorie, l'Administration indique encore parfois que la liasse doit être imprimée avec une imprimante laser, mais les imprimantes jet d'encre sont maintenant performantes pour imprimer les formulaires sans que cela ait l'air de poser problème (il y a encore quelques années, les imprimantes jet d'encre avaient du mal à imprimer du texte vertical et horizontal en même temps, ce n'est plus le cas).

L'envoi de la liasse fiscale par internet

La liasse peut aussi être envoyée à l'Administration par internet, via le procédé EDI. Avec ce procédé, la liasse est envoyée de manière électronique, pas directement, mais en passant par un site internet de type jedeclare.com, c'est pratique et de plus en plus obligatoire (en fonction de votre chiffre d'affaires).

La plaquette de présentation des comptes

Dans sa version "Expert", EBP Etats Financiers PRO peut aussi imprimer une plaquette complète, ce qui permettra à l'expert-comptable (ou à un comptable) de générer et d'imprimer une plaquette de présentation des comptes de l'entreprise, avec présentation du bilan et du compte de résultats, des ratios, les annexes, etc. Il n'y a plus qu'à la relier !

Dans le logiciel, on peut définir les pages de la plaquette que l'on voudra générer, puis sauvegarder l'ensemble comme modèle par exemple, ce qui permettra de réutiliser ce modèle de plaquette pour un autre dossier comptable.

La plaquette de présentation des comptes

La plaquette est ensuite générée automatiquement dans Microsoft Word (ou WordPad si Word n'est pas présent sur le poste). Un dictionnaire EBP sera aussi automatiquement présent dans Word, ce qui permettra d'importer, d'un simple glisser-déposer, des données de la liasse dans les documents de la plaquette.

La plaquette est entièrement modifiable dans Word ! Elle peut bien sûr être aussi complétée.

Normes fiscales


EBP a l'air de considérer qu'un logiciel de liasse fiscale n'est pas concerné par les dernières normes fiscales en matière de comptabilité informatisée. C'est possible, mais je n'en suis pas du tout sûr, c'est à vérifier.

Quoi qu'il en soit, il aurait été quand rassurant que le logiciel respecte certaines préconisations de l'Administration :

- Une fois la liasse éditée, EBP Etats Financiers pourrait par exemple obligatoirement clôturer l'année fiscale d'EBP Compta, ce qui répondrait aux normes de la D.G.I., je pense.

- Autre problème concernant les normes de la D.G.I. (Direction Générale des Impôts), le logiciel n'intègre pas de module de sauvegarde dans un format ouvert, comme le demande pourtant la D.G.I.. Certes, EBP Etats Financiers n'est pas un logiciel de comptabilité, mais il intègre quand même un procédé informatique qui génère des documents comptables et fiscaux. Je me demande donc s'il ne devrait pas intégrer ce type de sauvegarde "fiscale", c'est à vérifier.

L'ergonomie

L'ergonomie du logiciel est assez bonne. Les menus sont clairement présentés, les couleurs pastel bien utilisées, et le système d'onglets d'EBP toujours très pratique !

L'éditeur a même enfin changé l'horrible icône des versions précédentes ! ;-)

Les onglets d'EBP Etats Financiers

Conclusion

EBP Etats Finaciers 2009 n'a quasiment pas évolué par rapport aux versions précédentes, sauf qu'il intègre bien sûr la nouvelle liasse fiscale.

Il est vrai que le logiciel "fait le job" comme on dit, mais nous aurions quand même aimé que plusieurs améliorations aient été intégrées.

L'ergonomie du logiciel est assez bonne, le tableau d'utilisation des comptes est une bonne idée, la génération de la liasse est propre et rapide, et bien sûr la liasse fiscale générée par EBP Etats Finaciers est agréée par l'Administration fiscale française. Bref, ce soft fait ce qu'on lui demande, le minimum est fait correctement.

N'empêche que le module d'importation de balance est très fastidieux (y compris si on utilise un logiciel de comptabilité EBP !) et que le module de contrôle de cohérence paraît léger et fortement améliorable.

Surtout, pour les petites entreprises, le prix du logiciel est très élevé. Il est dommage qu'EBP n'ait pas sorti une version monodossier pour les TPE, à un prix abordable. Je me demande si l'absence de cette version n'est pas volontaire et destinée à ne pas déplaire aux experts-comptables, premiers prescripteurs de logiciels de comptabilité...

La conclusion est qu'il ne faut pas hésiter à regarder la concurrence, vu que de toute façon, ce type de logiciel travaille à partir d'une simple balance comptable. Comparez les différents logiciels (ou services en ligne) de liasse, et faites votre choix en fonction de vos besoins. Notez quand même qu'évidemment, EBP Etats Financiers a certains atouts !

Pour finir, il est vraiment étonnant qu'il n'y ait pas plus de symbiose entre EBP Etats Financiers et les autres logiciels EBP (compta, immos...), que ce soit pour des raisons de praticité et de productivité, que pour des raisons fiscales.


Nous avons aimé :

- L'ergonomie
- La liasse fiscale agréée par l'Administration
- La souplesse de manipulation de la balance et la gestion des filtres
- Le tableau d'utilisation des comptes
- La praticité d'affichage et de modification de la liasse à l'écran
- La transparence sur les calculs effectués sur la liasse et la possibilité de les afficher clairement dans la liasse
- La souplesse d'édition de la plaquette des comptes pour les experts-comptables


Nous n'avons pas aimé :

- Le prix très mal adapté aux petites entreprises
- Certaines liasses fiscales manquantes (B.A., S.C.I., intégration fiscale...) pour les experts-comptables notamment
- Le module d'importation de balance, mal conçu et fastidieux
- La mauvaise communication entre EBP Compta et EBP Etats Financiers
- L'absence de communication entre EBP Immobilisations et EBP Etats Financiers
- Pas de possibilité de saisir des O.D.
- Le manque de contrôles lors de l'importation de la balance
- La présentation de la balance à l'écran, peu claire car uniforme
- Pas de possibilité de paramétrer l'impression de la balance
- Les montants automatiquement calculés dans la liasse, modifiables par défaut
- Le manque de contrôles de cohérence
- La mauvaise ergonomie du module de contrôle de cohérence
- Pas de possibilités de créer ses propres contrôles de cohérence (pour les experts-comptables notamment)
- Pas de prise en compte des normes de la D.G.I. ?



Note globale
(pour les petites entreprises)
5,5/10

Note globale
(pour les experts-comptables)

4,5/10


version testée : 2009 - 13.0.2.922